Création de classes pour les enfants handicapés

Dans la localité rurale de Doc Mo, une trentaine d’enfants en situation de handicap bénéficieront bientôt d’une éducation spécialisée adaptée à leurs besoins.

À Doc Moc, nombreux sont les habitant·e·s issu·e·s des provinces du nord ou du delta du Mékong. Située au Nord-Est de Hô Chi Minh Ville, la ville attire, grâce aux industries qui croissent dans la région, une population rurale toujours plus nombreuse. La plupart sont pauvres, tous sont en quête d’un emploi, peu disposent de papiers. Et pour cause : ils ont migré avec toute leur famille sans l’autorisation des autorités. Dans ces conditions, impossible pour eux d’offrir à leur progéniture une place dans les écoles publiques du secteur.
Un problème d’autant plus aigu pour les parents d’enfants en situation de handicap. Beaucoup ne sont jamais allés à l’école, faute de structures adaptées pour les accueillir. Et cela bien que les handicaps de naissance soient encore fréquents, quelque cinquante années après l’épandage de défoliant – l’agent orange – durant la guerre du Vietnam.

Éduquer les enfants et leurs parents pour améliorer le bien-être des élèves

A l’école de Binh Gia, soutenue par AVE depuis plusieurs années, les enfants sont aussi accompagnés au quotidien.

Après Binh Gia et Suoi Nho, c’est maintenant à Doc Mo qu’AVE a choisi de s’investir pour permettre aux enfants handicapés d’espérer un avenir plus radieux. Dans quelques mois, trois classes financées par AVE devraient ouvrir dans cette commune rurale. De quoi accueillir une trentaine de filles et garçons entre 4 et 14 ans, encadrés par des enseignantes ou enseignants spécialisés. Là, ils bénéficieront de trois repas par jour, apprendront par le jeu les rudiments de la vie quotidienne afin d’acquérir un minimum d’autonomie, voire même à lire et écrire pour les plus talentueux.
En complément, des rencontres avec les parents auront lieu tout au long de l’année pour les sensibiliser aux bonnes pratiques éducatives et aux besoins de leurs enfants handicapés.
Un nouveau beau projet à suivre au fil des mois dans le journal et dans nos News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.